1981 

L’année 1981 marque le véritable début de la libération des ondes avec l’apparition des premières « radios libres ».
La loi du 9 novembre 1981 prévoit des dérogations au monopole d’Etat pour les radios locales privées associatives. Radio Zéma en Lozère est la première radio libre à obtenir cette dérogation.
Les « radios libres » peuvent alors émettre en modulation de fréquence, mais sans diffuser de messages publicitaires. C’est le premier pas vers la libéralisation de la radio et la régularisation de toutes les radios qui émettaient illégalement, parfois depuis la fin des années 60.
En 1982, la loi du 29 juillet proclame que « la communication audiovisuelle est libre » et abolit le monopole de l’audiovisuel.
Le plafond des recettes de publicité est supprimé et 2000 radios libres sont recensées

Loi n° 81-994 du 9 novembre 1981 portant dérogation au monopole d’État de la radiodiffusion

Janvier 1981

5 Janvier : Patrick Meyer directeur de Radio 7, est remercié pour avoir passé outre l’interdiction d’antenne de Coluche, candidat à la présidentielle. Il est remplacé par François Desnoyers.
10 Janvier : La charte nationale des radios libres est adoptée par 52 radios associatives de la F.N.R.L. à Lyon.
27 Janvier : Troisième intervention de la police judiciaire contre Radio Lille 80.

Février 1981

2 Février : 4ème saisie pour Radio Lille 80. Après une intervention policière particulièrement nerveuse, Radio Lille 80 a annoncé son prochain redémarrage pour le 13 février. Elle lancera aussi à brève échéance des émissions de quartier et une radio automatique…
15 Février : Le matériel de Radio Uylenspiegel est saisie pour la cinquième fois au Mont des Cats par le S.R.P.J. de Lille.
27 Février : Créée par Claude Monnet, Oblique FM émet sur 91.4 Mhz.

Mars 1981

6 Mars : Radio Ivre, provisoirement rebaptisée Canal 6 se réinstalle sur sa fréquence historique 88.8 Mhz.
7 Mars : Début à Paris de Gilda la Radiopolitaine.
10 Mars : Saisie du matériel de Canal 75, radio parisienne proche du Parti Socialiste.
12 Mars : Après la saisie du Matériel de Canal 75 les animateurs déclarent lors d’une conférence de presse :  » Nous avons l’intention de réémettre, nous ne savons pas quand… »

Avril 1981

9 Avril : La police Andorrane entre dans les studios de Radio Andorre et force la station à fermer.
17 avril : L’équipe de Radio Verte, Jean-Marc Fombonne, Antoine Lefébure et Andrew Orr propose un projet de radio à Henri de Bodinat, directeur général du mensuel Actuel, en vue d’une victoire de la gauche et de la libération des ondes.
30 Avril : Des élus d’Aulnay sous Bois condamnés à cinq cents francs d’amende chacun pour infraction au Monopole des ondes.

Mai 1981

1er Mai : Début des programmes de Paris FM sur 96.1Mhz sur l’initiative des correspondants parisiens de radios privées canadiennes. Cette radio deviendra après quelques fusions « Paris Fréquence Montparnasse » présidée par Catherine Ribero est soutenue par Europe 1.
10 Mai : 19h30, avant même l’annonce des résultats, Radio Cité Future envoie sa balise sur 96 Mhz. Lancée à l’initiative de Pierre Bellanger (La Voix du Lézard) et Alain Périssé (Cité 96), Radio Cité Future bénéficie du soutien du Journal « Le Monde ».
12 Mai : Radio Verte se repositionne sur la bande FM à Paris.
14 Mai : Georges Fillioud annonce l’intention de la nouvelle majorité d’abolir le monopole.
22 Mai : Constitution du 1er gouvernement Mauroy, Georges Fillioud est nommé ministre de la Communication.
25 Mai : Jean-François Bizot, Jean Marc Fombonne, Antoine Lefebure, Jean Pierre Lentin et Andrew Orr baptisent la nouvelle radio « Radio Nova » en hommage à William Burroughs et à un de ses romans « Nova Express », emblématique du « Cut Up », du brassage des genres et des messages, où vont se croiser les réalisateurs issus de l’atelier de création radio de France Culture et le nouveau journalisme d’Actuel.
29 mai : A Paris Carol FM crée par Denys Didelon et Joël Pons, débute ses émissions sur 102.3 à Paris.

Juin 1981

3 Juin : Radio Nova, Antoine Lefebure et Philippe Bideaut des Chaumes installent un émetteur d’une puissance de 1 kilowatt, sur le toit des locaux de Celluloid, rue de la Villette à Paris. Il est calé sur le 88.8 Mhz, fréquence pirate de radio verte.
6 Juin : RFM, station crée par Patrick Meyer ex-directeur de Radio 7 et Jean-Louis Croquet, directeur de la société de Marketing « Motivaction » commence à émettre en diffusant une bande enregistrée.
9 Juin : Le ministre de la communication, Georges Fillioud décide l’arrêt du brouillage des radios libres.
10 Juin : Création de « l’Association pour le développement des nouveaux médias »,
structure obligatoire pour obtenir une fréquence auprès des autorités de tutelle.
17 Juin : 1ère émission de Radio J, sur 93.90 Mhz.
26 Juin : Lancement officiel de Radio Bigorre sur 100 Mhz à Tarbes.

Juillet 1981

4 juillet : L’association « Fréquence Gaie » est déclarée à la Préfecture de Paris.
13 Juillet : Création de Radio Contact à Lyon, fondée par Pierre Alberti, entrepreneur et Frédéric Coste ancien réalisateur à RMC.
15 Juillet : 13 heures, débuts d’NRJ sur 92 Mhz, créé par Jean-Paul Baudecroux et Max Gazzini dans un petit appartement, place du télégraphe à Paris.
16 Juillet : L’ALO, fait paraître une pleine page de publicité payée par Jean-François Bizot dans Le Monde : « Quel est le diamètre de la liberté, 1 kilomètre ? ». L’association s’insurge contre la limitation de puissance des émetteurs.
16 Juillet : Intervention de Georges Fillioud au Sénat qui précise sa conception des radios et interdit – temporairement – la publicité.
29 Juillet : Manifestation des radios libres contre le brouillage.
30 Juillet : Michèle Cotta devient présidente de Radio France.

Août 1981

6 Août : Georges Fillioud, ministre de la communication, définit les critères de tolérance permettant aux radios privées d’émettre à titre provisoire à faible puissance et sans publicité.
15 Août : Georges Fillioud, ministre de la communication, transmet à TDF une première liste des radios qui ont signé la chartre provisoire et méritent de ne plus être brouillées.
18 Août : Michèle Cotta, présidente de Radio France annonce la création de douze radios décentralisées de Radio France pour 1982.
26 Août : Création par Patrick Meyer, patron de RFM du Syndicat des Radios qui ont vocation à devenir commerciales.

Septembre 1981

1er Septembre : Début à Paris de Radio Libertaire.
1er Septembre : Le rapport du groupe Ferrera conseille d’autoriser la publicité sur les radios.
9 Septembre : Georges Fillioud présente son projet de loi au conseil des ministre. Pierre Mauroy exige qu’on y supprime toute allusion à la publicité sur les radios.
10 Septembre : Création de Fréquence Gaie, radio associative parisienne. Fréquence Gaie émet dès le jeudi 10 septembre sur 90 MHz depuis un studio situé sur les hauts de Belleville.
17 Septembre : Le Sénat amende considérablement le projet de Georges Fillioud, défend la publicité et les radios municipales.
21 Septembre : Pierre Mauroy déclare sur France Inter « Non aux radios fric! ».
24 Septembre : Manifestation des radios devant l’Assemblée Nationale qui vote le projet du gouvernement. Pas de publicité
28 septembre : Nouveau signal sur 101.5 Mhz à Paris. L’annonce de Radio Service Tour Eiffel présidé par Jacques Chirac, lancement le 7 décembre.

Octobre 1981

Octobre : A Reims, Radio Clair Maret née au début du mois d’octobre 1981 sur 100 MHz, elle est la première radio de Reims à émettre en stéréo (dès le 3 février 1982, avec de la fausse stéréo au début, seul le voyant était en stéréo !).
7 Octobre : la FNRL exprime dans une lettre : “ Si les radios associatives ont gagné la bataille parlementaire en arrachant contre les monopoles financiers et municipaux leur droit à l’existence légale, il leur faut désormais gagner la bataille économique »…
10 Octobre : Naissance de Radio Epernay Champagne sur 93.7 Mhz.
27 Octobre : Radio 10 à Troyes créée par Paul Granet émet sur 99.9 Mhz.

Novembre 1981

2 novembre : Sur France Inter, radioscopie Georges Fillioud , ministre de la communication.
6 Novembre : En Andorre, arrêt de Sud Radio. La station sera autorisée par le gouvernement français à émettre depuis l’émetteur TDF de Muret le 10 novembre.
9 Novembre : La loi du 9 novembre 1981 prévoit des dérogations au monopole d’Etat pour les radios locales privées associatives. Radio Zéma en Lozère est la première radio libre à obtenir cette dérogation.
10 Novembre : Publication au journal officiel de la loi autorisant les radios associatives locales.
16 Novembre : A Lyon, première émission de Radio Canut.
27 Novembre : Naissance d’Alouette FM, radio est créée aux Herbiers, en Vendée par Philippe de Villiers.

Décembre 1981

7 Décembre : Lancement de Radio Service Tour Eiffel présidée par Jacques Chirac.
7 Décembre : Démarrage de Radio Notre-Dame, la station de l’archevêché de Paris.
13 Décembre : Jean-Luc Lagardère démissionne de la présidence d’Europe 1.
20 Décembre : Création de Radio Solidarnösc.
24 Décembre : Déguisé en Père Noël, Coluche dépose au pied du sapin installé dans le grand hall du ministère, un sac contenant près de 60 000 lettres et pétitions réclamant l’abandon du brouillage de RFM.

Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

test news

13 septembre 201613 septembre 2016
Testimonials

TG: TESTIMONIAL WIDGET

Share the testimonials & reviews that others are talking about, beautifully with this widget. This will help in adding more value to your site.