1968
Début de l’inspecteur Colombo. Aux États-Unis, la première série (du téléfilm [1] à l’épisode [45]) a été diffusée dans le cadre du NBC Mystery Movie du  au sur le réseau NBC. La deuxième série (épisodes [46] à [69]) a été diffusée dans le cadre du ABC Mystery Movie du au sur le réseau ABC.En France, la première série a été diffusée du  sur la 1re chaîne de l’ORTF au  sur TF1, la deuxième série à partir du  sur TF1.

Février : retransmission des JO de Grenoble, en direct dans 32 pays ; plus de 600 millions de téléspectateurs.

15 août : à la suite de plaintes répétées de 9 pays du Conseil de l’Europe, dont la France, un décret du Parlement britannique mettait “Radio Véronica” hors la loi”.
20 août au 1er octobre : après des grèves, reprise en main de l’ORTF. Décret élargissant la composition du conseil d’administration ; allègement de la tutelle du ministère des Finances, le ministère de l’Information devient secrétariat d’Etat.

1969
Début des recherches sur la TVHD.
septembre : 2 unités distinctes d’information télévisée entrent en concurrence ; 2 directeurs distincts à partir de janvier 1970.

1970
Publicité de marque à la télévision sur les 2 chaînes.
Madame Soleil arrive sur Europe1 avec ses Horoscopes (jusqu’en 1993).
30 juin : La commission Paye préconise de remplacer l’ORTF par un holding d’Etat contrôlant plusieurs sociétés autonomes de radio et de télé, le monopole étand préservé.

1971
5 janvier : Création de FIP.

 

1972
2 février : Création de la SFT (filiale de TDF, financée pour moitié par l’ORTF et les PTT) qui doit faire 7 expériences à Metz, Grenoble (en 1974), Créteil, Rennes, Chamonix, Nice et Cergy Pontoise.
NHK, Toshiba, Sony et Matsushita définissent le système “Muse”.
13 mai : Jean Jacques de Bresson, hostile au morcellement de l’ORTF, démissionne.
3 juillet : loi modifiant le statut de l’ORTF, mais confirmant le monopole de programmation et diffusion. L’ORTF demeure un établissement public industriel et commercial. Le PDG est nommé pour 3 ans par décret au Conseil des ministres. Conseil d’administration de 24 membres. Création de 2 chaînes distinctes Création du haut conseil de l’audiovisuel présidé par le premier Ministre (comprend des représentants du Parlement et des personnalité du domaine culturel, artistique, scientifique, technique, juridique, professionnel, familial et syndical, a un rôle consultatif et intervient à la demande du gouvernement). La publicité ne peut dépasser 25% des ressources de l’ORTF. La loi limite les dérogations au monopole de radio à 4 cas : les programmes destinés “à des publics déterminés”, les émissions en circuit fermé “dans des enceintes privées”, les expériences de recherche scientifique et les cas où “l’intérêt de la défense nationale ou de la sécurité publique” est en jeu.
31 décembre : lancement de la 3ème chaîne de télévision en couleur sur 625 lignes.

1974
8 juillet : Loi déléguant le monopole d’Etat à TDF (Télédiffusion de France), divisant l’ORTF en 6 organismes autonomes :
• La Société Française de Production : SFP, (d’économie mixte à participation majoritaire de l’Etat)
• 3 sociétés nationales de programme au capital entièrement détenu par l’Etat : TF1, Antenne 2, FR3 (chargée de coordonner les délégations régionales de l’ORTF devenues centres régionaux à autonomie renforcée)
• Télédiffusion de France : TDF ( établissement public, industriel et commercial, chargé de la diffusion des programmes et de l’entretien des réseaux)
• Institut national de l’audiovisuel : INA, (établissement public, industriel et commercial, assurant conservation et gestion des archives audiovisuelles ainsi que leur commercialisation, chargé de la recherche en matière de création audiovisuelle et devant conduire des actions de formation au métiers de l’audiovisuel
• Tutelle du Premier Ministre et du ministre délégué.
• Présidents des organismes et certains administrateurs nommés par l’Etat Haut Conseil de l’Audiovisuel maintenu
• Fixation du plafond de 25% aux recettes de publicité de marque confirmé.
• Création d’une Commission Redevance et d’une commission de la qualité élaboration de cahiers des charges précisant les missions des 6 organismes créés
• Le démembrement de l’Office entraînera la multiplication des doubles emplois, l’amenuisement des moyens et la concurrence entre les chaînes se fera aux dépens de la qualité des programmes.
15 octobre : Mise en service de l’emetteur de RMC à Roumoules (Alpes de Hautes Provences).
19 décembre : Lancement du satellite ” Symphonie 1″.
31 décembre : Dernier journal de l’ORTF.

1975
Kojak arrive sur Antenne 2.
Après la partition de l’ORTF, FR3 prend en charge les radios en région.
L’Ocara est confiée à FR3. FR3 Dom-Tom diffuse un programme radio de 6h à 24h.
6 janvier : Création de RFI.
26 août : Lancement du satellite ” Symphonie 2″.
Novembre : La Conférence internationale de Genève de l’UIT attribue à la France, pour Europe1 la fréquence GO : 182 kHz avec une puissance apparente rayonnée de 38 décibels dans l’axe de 222.

1976
1er magnétoscopes à cassettes en France.

lancement du 1er magnétoscope à cassette VHS par JVC au japon, commercialisation en France en 1978.
Les débats politique sur Europe1 avec “le Club de la Presse”.
1er janvier : émissions en couleurs sur TF1, passage en 625 lignes.
Début des tournages de la série “Drôles de dames”.

1977
naissance sur RTL de “Les Grosses Têtes”.
13 février : accord de Genève : la conférence administrative mondiale pour la radiodiffusion attribue à chaque pays une position orbitale géostationnaire et 5 canaux pour les programmes de télévision.
Mars : Radio verte lancé par Brice Lalonde.
15 mai : expérimentation d’Antiope (d’Antiope Bourse).
14 juillet : Lancement du satellite ” OTS-1″ échec du lancement.

25 juin, création du système Antiope qui permet l’envoie de textes informatiques par le biais de la télévision, c’est l’ancêtre du Teletexte.

 
28 septembre : décrets réaffirmant le monopole de TDF (héritier de l’ORTF) pour la réalisation et la propriété des réseaux câblés qui doivent être exclusivement réservés à la distribution du service national de la radiotélévision diffusé par voie hertzienne ( et éventuellement à des programmes étrangers sur le site).

1978
11 mai : Lancement du satellite ” OTS-2″ (préfigurant les premiers satellites Eutelsat).
1er juillet : Création de Radio Adour Navarre.
28 juillet : loi édictant que “toute personne qui viole le monopole sera punie d’un emprissonnement d’un mois à un an et d’une amende de 10.000F à 100.000F ou de l’une de ces 2 peines seulement.
1er magnétoscope JVC grand-public en France.

commercialisation des premiers lecteurs de vidéo-disque (30 cm de diamètre) appelé Lazervision (LV) par Philips, image et son en analogique, remplacé en 1988 par le Compact Disc Vidéo (CDV) avec son en numérique et l’image analogique renommé par Pioneer en 1992 en Lazerdisc (LD) avec les mêmes caractéristiques que le CDV, format abandonné officiellement en janvier 2000.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1979
Février : accord franco-allemand pour la construction des satellites de radiodiffusion directe TDF1 et TVSat.
Développement des radios libres : elles sont brouillées.
18 mai : affrontements à Longwy autour de Radio Lorraine Coeur d’Acier (radio de la CGT) qui est brouillée et poursuivie pour infraction au monopole radio et TV.
2 octobre : Sommet franco-allemand décide la construction de TDF1, TDF2 et TDF3. A la suite d’un rapport, la France s’engage dans les 2 filières techniques : faible et moyenne puissance (20 à 50W avec Télécom1) et forte puissance (230W pour TDF1).

1980
Radio France tente 3 expériences : Fréquence Nord (régionale), Radio Mayenne (départementale) et Melun (urbaine).
Norme MAC élaborée par les britanniques.
Décembre : Création de Radio Bleue, destinée aux plus de 50 ans.

1981

1er janvier: la prise Péritélévision (invention française) devient obligatoire sur tous les postes de télévision couleur vendus en France.
1er janvier : sur TF1 séquence de 10 mn pouvant être vue en relief avec des lunettes spéciales.
24 janvier : La série d’une famille texane arrive sur TF1 “Dallas”.
La commission présidée par Pierre Moinot préconise la décentralisation, l’autonomie garantie par une Haute Autorité indépendante du pouvoir, lincitation à la création.
9 novembre : loi établissant un régime transitoire et prévoyant une dérogation au monopole applicable à la Modulation de Fréquence, autorisant la création de radios locales privées par des ossociation loi 1901, allégeant les sanctions infligées (peines contraventionnelles) aux personnes qui diffuseraient sans autorisation. Il ne peut y avoir de publicité. Au-delà de 500W, TDF doit assurer les émissions. Un cahier des charges soumis à son contrôle doit être respecté. Sur 21 membres de la commission de répartition des fréquences, 16 sont choisis sur présentation d’un ministre.
Arrêt du brouillage des radios libres.
Création de RFM, La radio couleur par Patrick Meyer.
Pierre Bellanger et “Le Monde” créent Cité Future une radio musicale (disparaît en 1982).
Création de Radio Classique.
Création de “la Voix du Lezard” par Pierre Bellanger.
1er Juillet : 1ère émission de NRJ à partir d’une chambre de bonne (rue du Télégraphe à Paris).
29 juillet : Loi Fillioud consacrant le principe de la liberté de communication (article 1 “Les citoyens ont droit à une communication audiovisuelle libre et pluraliste”); le monopole de la programmation est aboli, les personnes privées peuvent accéder aux installations audiovisuelles, sous forme de services ou de programmes, mais l’article 7 soumet l’usage des fréquences radioélectriques sur le territoire national à autorisation de l’Etat [déclaration pour les services relevant de la technique interactive, autorisation préalable pour la diffusion de programmes (radios et télévisions locales), concession de service public pour les services de télévision hertzienne autres que locaux]. TDF conserve le monopole de la diffusion Institution de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle composé de 9 membres de 65 ans au maximum ( 3 dont la présidente désignés par le Président de la République, 3 par le Président du Sénat, 3 par le Président de l’Assemblée Nationale), renouvelée par tiers tous les 3 ans (non renouvelable), chargée de veiller au respect des grands principes tels que le pluralisme et équilibre et de garantir l’indépendance du service public (nomme les présidents des sociétés de programmes et veille au respect de leurs cahiers des charges par les organismes du secteur public) accorde les autorisations d’exploitation des services locaux (radios, télévisions hertziennes et réseaux câblés) Mise en place d’une procédure pour l’attribution des fréquences aux radios locales privées (TDF intervenait pour l’établissement duplan de fréquences en étant juge et partie, puisqu’elle déterminait les règles et assurait la diffusion de certaines radios locales). Les décisions de la HACA ne seront guère respectées (radios émettant sans autorisation, ou sur une autre fréquence de celle attribuée, ou d’un lieu différent, ou dépassant la puissance autorisée.
Instauration d’une redevance sur les magnétoscope.
Exonération de la redevance, pour les personnes agées et sans ressources, sur les récepteurs de télévision.
loi supprimant le monopole de programmation.
29 juillet : loi donnant à la DGT (Direction Générale des Télécom) le monopole de la construction des réseaux câblés.
Septembre : la Société de Radiodiffusion et de télévision pour l’Outre-mer (RFO) est créée (société national de programme) par décret du 17-9.
Radio-France reçoit la mission de dévelloper en région des radios décentralisées pour assurer un service de proximité, et reprend les radios régionales de FR3 qui en avait la charge.
3 novembre : Lancement du plan câble qui prévoit 1 400 000 foyers équipés pour 1986, puis 1 million par an : 50 milliards de F en 20 ans ; réseaux à structure en étoile en fibres optiques. Les PTT se chargent de la maîtrise de l’ouvrage, de l’exploitation technique et sont propriétaires des réseaux. Les collectivités locales créent des “Société Locales d’ Exploitation Commerciale” (SLEC) regroupant des personnes privées ou publiques, notamment TDF, qui sera responsable de l’équipement et de l’exploitation des têtes de réseaux. Ces sociétés locales feront, pour les programmes, appel à des producteurs privés et publics (cahiers des charges à respecter).

1982
Constitution d’une société commerciale pour exploiter NRJ.
Création de Radio Nostalgie à Lyon.
Les progrès de l’électronique rendent moins évident l’avantage des satellites de forte puissance.
1 janvier : RFI devient Société autonome de radiodiffusion vers l’étranger, filiale de Radio-France.

Programmes propres sur les 12 stations régionales de FR3
Images et Son – Europe1 prend le contrôle d’Affichage Giraudy.
20 janvier : 1ere convention des villes câblées “TéléCable 83″.
19 Février : Fin de service du satellite ” Symphonie 1″.
30 mars : Images et Son- Europe1 devient Europe 1 Communication.
16 juin : Lancement du satellite ” ESC-1″ renommé Eutelsat 1-F1.
6 décembre : l’Etat concède à l’agence Havas la chaîne à péage Canal+, qui couvrira en 625 lignes la bande VHF de 819 lignes.
19 décembre : Mission Câble créée pour informer, coordonner les négociations, expérimenter des services “à valeurs ajoutée”, suivre les réalisations.

1983
constitution d’une société commerciale pour exploiter NRJ.
Création de Radio Nostalgie à Lyon.
Les progrès de l’électronique rendent moins évident l’avantage des satellites de forte puissance.

arrêt des émissions de TF1 en 819 lignes (norme E).
1 janvier : RFI devient Société autonome de radiodiffusion vers l’étranger, filiale de Radio-France. Programmes propres sur les 12 stations régionales de FR3.
Images et Son : Europe1 prend le contrôle d’Affichage Giraudy.
20 janvier : 1ere convention des villes câblées “TéléCable 83″.
19 Février : Fin de service du satellite ” Symphonie 1″.
30 mars : Images et Son- Europe1 devient Europe 1 Communication.
16 juin : Lancement du satellite ” ESC-1″ renommé Eutelsat 1F1.
6 décembre : l’Etat concède à l’agence Havas la chaîne à péage Canal+, qui couvrira en 625 lignes la bande VHF de 819 lignes.
19 décembre : Mission Câble créée pour informer, coordonner les négociations, expérimenter des services “à valeurs ajoutée”, suivre les réalisations.

1984
Création de RTL TV (Allemagne).
Création de Fun Radio (ex Chic FM).
9 mars : Rapport Théry : TDF1 est technologiquement dépassé et économiquement non viable.
4 avril : Lancement du satellite ” Télécom 1A”.
21 mai : inauguration du réseau expérimental en fibres optiques de Biarritz et 1ere liaison Paris-biarritz par Visiophone.
1er août : la publicité est autorisée sur les radios locales privées.
Loi du 1-8 : les organismes chargés d’exploiter les services locaux de radiotélévision par câble devront être des sociétés d’économie mixte locales (exploitation autorisée par la Haute Autorité) le service dont le réseau n’excède pas 60 km et 2 départements.
4 août : Lancement du satellite ” Eutelsat 1F2″.
4 novembre : Création de Canal +, 1ère chaîne privée et payante en France, qui reprend l’ancien réseau d’émetteurs du 819 lignes.
4 décembre : 6 stations (NRJ, 95.2, Radio Solidarité, Radio Libertaire, TSF 93, La Voix du Lezard) suspendu par la Haute Autorité de la communication pour avoir émis à plus de 500w.
8 décembre : 50.000 auditeurs protestent à Paris contre ces sanctions, les contrevenants continuent d’émettre.
Décembre : mise en service de “Télécom 1A”.

1985
Idée de Pierre Desgraupes (création de la Sept) chargé par Georges Fillioud d’imaginer des programmes pour les satellites TDF1 et 2.
NRJ classé 1ère radio FM.
Lancement de 18 stations NRJ en province.
L’UER recommande l’usage du D2 Mac.
Création de la Société Européenne des Satellites (SES) Société privée de droit luxembourgeois titulaire d’une concession de 22 ans accordée par le Grand Duché du Luxembourg, pour la diffusion de programmes audiovisuels par satellite. Exploitant des satellites Astra à 19,2° Est.
Fin de service du satellite “Symphonie 2”.
4 janvier : le président Mitterrand déclare être “pour la liberté” mais “le problème est de savoir comment l’organiser”.
10 janvier : Georges Fillioud, secrétaire d’Etat aux Technique de la communication, propose la création de 2 réseaux nationaux contrôlés par des éditeurs de programmes privés ; chaque réseau aurait pour base un groupe de presse, une société de production et de distribution et un groupe publicitaire.
11 janvier : ordonnance de non-lieu d’un juge d’instruction du tribunal de Paris en faveur d’Eric Féry et Michel Fiszbin, responsables des émissions de la télé privée Antenne 1, inculpés d’usage de fréquence radioélectrique non autorisée ; l’ordonnance se fonde sur la constatation d’une antinomie entre les notions de concession et d’autorisation.
Convention entre TDF et NRJ : TDF diffusera NRJ (qui émettait à 40 kW).
14 janvier : Robert Hersan annonce la “création immédiate” avec différents partenaires de TVE (TélEurop) qui émmettrait de 6h à 24h, avec 4h quotidiennes de programmes mises à la disposition de stations régionales et locales.
31 janvier : l’agence française de communication (groupe Hersant) dépose devant le conseil d’Etat un recours pour excès de pouvoir contre l’obligation faite aux radios locales privées d’inclure dans leurs programmes propres leurs bulletins d’information.
20 février : création d’une société “Europe1” en vue d’un système de télévision national privée.
Convention TDF/NRJ : NRJ dénonce l’accord pour mauvaise qualité technique de la diffusion
4 et 11 mars : procés intenté par Radio France et TDF contre Radio Solidarité et 95.2 pour “troubles causés sur la modulation de fréquence”.
8 mai : Lancement du satellite ” Télécom 1B”.
20 mai : rapport de Jean Denis Bredin préconisant la création de 2 chaines de télévision privées diffusées en clair, financées par la publicité et fonctionnant sous le régime de la concession prévu à l’article 79 de la loi du 29/7/82 et, au niveau local, de chaînes privées diffusées en clair, financé par la publicité. Mais les contraintes politiques, techniques et financière conduisent à la construction de la TV privée à partir de chaînes nationales et non locales.
Juillet : Cessation d’émission de Radio Gilda (créée en 1981).
31 juillet : Création de 2 réseaux hertziens multivilles, concessions à la Société France Cinq [Chargeurs réunis, Ifop, Finninvest] et Société TV6 [Publicis, Gaumont et NRJ].
Mise en service du satellite “Télécom 1B”.
12 septembre : Echec au lancement du satellite “Eutelsat 1F3”.
19 septembre : Radio France Loire Océan compromet l’auditoire de Radio Alouette.
16 novembre : naissance sur le 5ème Réseau hertzien de La Cinq.
13 décembre : RMC rachète Fréquence Libre et y diffuse des émissions dans la tranche des 20%.
20 décembre : les propriétaires de sites ou d’édifices élevés ne pourront pas s’opposer à l’installation, “sur leur toit, terrasses ou superstructures”, de moyens d’émissions par voie hertzienne, décidée par l’établissement public de diffusion, qui conserve le monopole de diffusion sur le territoire français. L’opposition (droite) combattra cet amendement jugé par elle destiné à empêcher la Ville de Paris de disposer comme elle l’entend de la Tour-Eiffel lorsque entreront dans les faits les télévisions régionales.
23 décembre : Création de Canal J.

1986

Naissance de la télévision par câble à Pontoise en région parisienne, une vingtaine de chaînes sont proposées.
RMC émet en FM.
Création de Skyrock (anciennement la Voix du Lezard) par Pierre Bellanger.
15 janvier : création de l’AVICA (Association des VIlles Câblées).
27 janvier : NRJ devient l’un des principaux partenaires de la chaîne musicale TV6 aux côtés de Gaumont, Publicis et Gilbert Gross.
28 janvier : naissance sur le 6ème réseau hertziens de TV6.

20 février, lancement de La Cinq de Berlusconi et le 1er mars, lancement de TV6 de Maurice Lévy. Un an plus tard, elle est remplacée par M6 de Métropole TV..
23 février : création de La Sept (Société d’édition et de programmation de télévision.
11 mars : Attribution de 5 canaux de TDF1 à la chaîne “La Sept”, à “La Cinq” et à un consortium mené par Berlusconi, Maxwell, Seydoux et Kirch.
3 avril : La Sofirad vend à Hachette sa participation dans Europe1 (34.19%).
15 mai : assemblée du CCIR à Dubrovnik; les Européens proposent leurs normes D2Mac CCIR ; puis HD Mac compatibles avec les systèmes Pal et Secam existants .
Mai : Gouvernement Chirac : annulation des attributions du satellite TDF1.
12 juillet : Procés Radio France et TDF contre 95.2 et Radio Solidarité, les deux FM sont relaxé.
30 juillet : RFI, société nationale.
30 septembre : loi Léotard, la notion radio locale disparaît, les réseaux sont autorisés. Remplacement de la Haute Autorité par la CNCL (Commission nationale de la communication et des libertés) avec 13 membres : nommé par le Président de la République (2), Président de l’Assemblée nationale (2), du président du Sénat (2), du conseil d’Etat (1), Cour de cassation (1), Cour des comptes (1) et l’académie Française (1) et 3 personnalités qualifiées cooptés par les membres nommés.
• Délivre les autorisations
Compétences étendues au secteur privé de l’audiovisuel et la planification des fréquences (une personne détenant un réseau radiophonique national desservant plus de 30 millions d’auditeurs ne peut ni prendre le contrôle d’un 2è réseau de plus de 15 millions, ni posséder 2 réseaux desservant par exemple 30,1 et 15,1 millions d’habitants)
• N’a pas le pouvoir d’autoriser l’établissement et l’utilisation d’installation de télécom, réservées à un usage privé, le minitre des PTT restant compétent pour les réseaux ouverts à des tiers
• Pour les réseaux câblés de distribution, la DGT perd son monopole de maîtrise d’ouvrage, les collectivités locales pouvant faire appel à d’autres opérateurs.
Loi “Communication et Liberté” : les communes autorisent l’établissement des réseaux (les PTT n’ont plus le monopole de leur propriété) et proposent à la CNCL la société pour une autorisation d’exploitation du réseau. La CNCL fixe les spécifications techniques et obligations concernant l’exploitation des réseaux et programmes distribués. Le câblage systèmatique de la France n’est plus envisagé (manque de maîtrise industrielle de la fibre optique, et de capacité de financement de la part de l’Etat, réticences administratives de la DGT)
Novembre : Création de Europe 2 (Europe1 communication) à Dijon et à Bordeaux.
1er décembre : 1er réseau plan câble en exploitation à Paris.
Décembre : Création de Paris Première.
3 décembre : RFI, société indépendante.
31 décembre : arrêt des négociations entre PTT, villes et opérateurs pour la construction, dans le plan câble de 1982, de 52 réseaux, les autres seront construits dans le cadre conccurrentiel défini par la loi du 30-9-1986.
1ère télévision LCD vendue en France par Citizen, référence 18TA-OF.Elle affiche une image en noir et blanc avec une définition de 96 000 pixels.
1987
Suppression de la redevance Magnétoscope.
Création de Chérie FM (groupe NRJ).
Avec les satellites de diffusion directe, mise en place des normes Mac pour les nouveaux programmes.
12 janvier : Rapport Contamine : Une société de commercialisation des satellites TDF1 et TDF 2 peut être constituée. Gérard Longuet, ministre des PTT, et François Léotard, ministre de la Culture et des Communications, s’opposent à la poursuite du programme TDF (TDF3 ne sera pas construit).
23 février : Réattribution des concessions des 5è (à Hersant) et 6è réseaux (Ste Métropole de Télévision) .
7 mars : un arrêté ministériel attribue 20 fréquences FM à Europe1 qui peut dès lors diffuser en FM.
4 avril : La CNCL accorde à Francis Bouygues la concession de TF1 pour 10 ans.
17 avril : Mission câble créée (Président : Michel Péricard).
1 Juin : Création de France Info par Roland Faure et Jérome Bellay (pseudo de Dominique Quenin).
16 septembre : Lancement du satellite “Eutelsat 1F4″.
29 septembre : pour le câble, les règles générales sont fixées par décret.
9 octobre : Sud Radio est cédée par la Sofirad au groupe Pierre Fabre S.A.
21 octobre : Rapport Sauviron : TDF1 n’est pas rentable, il a déjà couté 1,7 milliards de Francs à l’Etat. Son arrêt complet en couterait 0,6 et son lancement 0,8 (1,361 avec TDF2).
20 novembre : Lancement du satellite ” TVSat1″, n’a pu être utilisé, car, l’un des panneaux solaire ne s’est jamais déployé et n’aurait pu fonctionner compte tenu d’une usure des tuyères servant à le stabiliser (coût 3 milliards de F.).

1988
Création d’une télé locale privée hertzienne à Toulouse.
Création de CFI (Canal France International).
15 janvier : Télécom 1B en panne.
11 mars : Lancement du satellite ” Télécom 1C “.
Juin : Mise en service du satellite ” Télécom 1C “.
21 juillet : Lancement du satellite “Eutelsat 1F5”.
31 août : Michel Rocard (Premier Ministre) juge la situation “parfaitement détestable” mais autorise le lancement de TDF1 sous certaines conditions. Plus de 2 milliards de F. ont déjà été dépensés. L’abandon de TDF1 suivant l’échec de TVSat1 risquerait de priver de moyens l’industrie européenne pour la conquête des marchés de la télévision haute définition.
Septembre : Création de Planète.
20 octobre : lancement du satellite TDF 1.  Arrivée de la télévision analogique avec le D2Mac Paquet (son en numérique et vidéo en analogique avec une compression temporelle), le format change aussi et passe pour la première fois en 16/9. Ce système n’aura pas le succès commercial escompté et sera définitivement abandonné en 2000 dû à l’avènement du tout numérique. La diffusion se faisait uniquement par les satellites TDF 1 /TDF 2/ SAT 1/SAT 2/ Olympus…
Novembre : création de Ciné-Cinémas.
28 novembre : 1re émissions de TDF1.
11 décembre : Lancement du satellite “Astra 1A” (lancée par la 1ere Ariane 4).

 

1989
RMC rachète 51% de Radio Nostalgie.
Envirosoc prend le contrôle de Radio Classique.
Le groupe britannique Crown prend 35% de RFM.
Introduction du numérique au stade de la production.
L’Agence Câble remplace la Mission Câble, département du Service juridique et technique de l’information (SJTI).
12 janvier : loi Tasca, remplacement de la CNCL par le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) composé de 9 membres nommés par le Président de la République (3), par le président du Sénat (3), par le président de l’assemblée nationale (3) tous élus pour 6 ans.
Mars : La Sept devient la Société Européenne de programmes de télévision.
20 Avril : Le CSA répartit les canaux à partir de 1990 ; 6 chaînes télé sur 5 canaux images : Canal+, Canal+ Deutschland, Canal J jumelé à Euromusique, Sport 2/3 et La Sept. 2 propositions de radios : Radio France sur 2 canaux Stéréo et 1 canal mono. Canal+ garantit un “droit d’accès aux opérateurs concurrents”.
Mai : La Sept est diffuser sur TDF 1, et des accords sont conclu avec les réseaux câblés.
Juin : l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques présente la télévision numérique comme un “rêve”.
6 juin : Lancement du satellite ” DFS Kopernikus 1 “.
Juillet : Création de MCM.
12 juillet : Lancement du satellite ” Olympus “.
1er août : à 20h35, TDF1 tombe en panne. 2heures plus tard, 4 canaux sur 5 remis en marche; le canal1 (Sport 2/3) reste en panne et est neutralisé le 27 septembre.
9 août : Lancement du satellite ” TV Sat 2 “.
27 septembre : lancement de Canal+ Belgique TVCF.
3 octobre : directive concernant la publicité avec un maximum de 15% du temps de transmission quotidien et 20% des tranches horaires de grande écoute
Délai de 2 ans entre la sortie en salle d’un film et son passage à la TV Règle de protection des enfants et adoslescents Obligation de diffuser une proportion majoritaire d’oeuvres communautaires chaque fois que c’est réalisable, si c’est pas le cas, elle ne doit pas être inférieure à celle constatée en 1988 A2 et FR3 seront réunies sous une présidence commune.
8 décembre : NRJ introduite en bourse sur le second marché à 380F.
Installation d’une mémoire images dans les téléviseurs 4/3 permettant de doubler la cadence trame :
50 images au lieu de 25 (pays à réseau 50Hz)
60 images au lieu de 30 (pays à réseau 60 Hz).

1990
Lancement de Rire & Chansons (groupe NRJ) en Ile de France.
Mise en place des 1ers récepteurs D2Mac au format 16/9 (en France et en Allemagne).
Fin de mission pour OTS-2.
18 janvier : 2 décrets sur la question des diffusions
1. Les chaînes doivent immédiatement diffuser 50% de films et d’oeuvres audiovisuelles d’origine française et 60% d’origine communautaire.
2. Les obligations de production sont assises sur le chiffre d’affaires net des chaînes, la part des émissions régionales exclue.
4 février : FR3 cède 9 heures d’antennes à La Sept.
8 juin : Général instruments propose à la FCC son système numérique DigiCipher de TVHD (Télévision Haute définition).
24 juillet : Lancement du satellite “DFS Kopernikus 2” et “TDF 2”.
16 août : TDF2 est en service.
30 août : Lancement du satellite “Eutelsat 2F1”.
12 septembre : Défaillance du canal 17 de TDF 1.
14 septembre : lancement de Canal+ Espagne.
21 septembre : Le CSA réattribue les canaux de TDF1 (C+ Deutschland quitte TDF1).
2 octobre : ratification du traité Franco-Allemand pour la création d’ARTE (Association relative aux télévisions européennes).
11 octobre : Défaillance des tubes 1 et 13 de TDF2 à la suite d’une éclipse solaire.
29 juillet : loi donnant à la DGT (Direction Générale des Télécom) le monopole de la construction des réseaux câblés.
26 novembre : Le rapport Eymery rendu public : il  consacre l’abandon de la filière TDF sur les satellites de fortes puissances et propose une négociation sur le plans de fréquences. En fin de vie de TDF1 et 2, les programmes pourront être diffusés par les satellites européens Eutelsat.
29 décembre : loi modifiant celle du 30-9-86 :
1. tous les systèmes de télédistribution sont assimilés à des réseaux cablés et soumis aux même charges et obligations : autorisation d’établissement délivrée par la commune, et d’exploitation par le CSA sur proposition de la commune, dès lors qu’ils déservent plus de 100 foyers ou qu’ils distribuent des services autres que ceux reçus par voie hertzienne dans la zone.
2. Les villes sont chargées de veiller à la cohérence de l’ensemble des infrastructures de télédistribution. Tous les réseaux sont tenus de respecter des spécifications techniques d’ensemble définies par arrêté interministériel, l’objectif étant de rendre possible l’interconnexion des réseaux.
3. Autorisation d’exploitation des services délivrée, sur proposition des communes, par le CSA : communication audiovisuelle ; par le ministre des PTT ; service des télécom, autres que ceux directement associés à la télédistribution.

1991
1er janvier : les chaînes doivent consacrer au minimum 3% du chiffre d’affaires net de leur exercice précédent à la production cinéma.
Janvier : Création de Canal Jimmy et Ciné Cinéfil (devenu Ciné Classics).
15 janvier : Lancement du satellite “Eutelsat 2F2”.
Mars : création du pôle allemand de coordination “Arte Deutschland TV GmbH”
8 Mars : Réduction du capital de La Cinq à 23,93 millions de F. pour régulariser un amortissement partiel du déficit cumulé de 2,9 milliards de F.
30 avril : ARTE : création du Groupement d’Intérêt Economique (GIE) à Strasbourg .
14 mai : Le canal 17 de TDF1 est remis en service.
29 mai : Contrôle perdu du satellite ” Olympus” (dérive au-dessus du Pacifique et de l’Atlantique, il est retrouvé par les radars de la NASA).
Juillet : Antenne 2 diffusion 24h/24.
Octobre : création en France du club DAB (Digital Audio Broadcasting).
26-28 octobre : la FM fête ses 10 ans.
Novembre : Reprise du satellite ” Olympus” .
7 décembre : Lancement du satellite “Eutelsat 2F3″ .
16 décembre : Lancement du satellite ” Télécom 2A”.
17 décembre : Hachette annonce un plan social “de survie” sur La Cinq prévoyant 576 suppressions d’emplois.
21 décembre : Lancement de Canal Horizons au Sénégal.
31 décembre : Dépôt de bilan à La Cinq.
les Européens lancent Savoie 1250, qui produira 13 heures de programmes par jour pendant les JO d’Albertville.

1992

La télévision au format 16/9 arrive dans les magasins et le format de la télévision numérique le Mpeg 2 est retenu pour la diffusion de programmes par satellite.
Règlement judiciaire ouvert à RFM.
2 janvier : La Cinq déclarée en cessation de paiement.
18 janvier : loi assouplissant le régime des quotas de diffusion d’oeuvres françaises et européenne.
3 février : Plan de reprise de La Cinq par Berlusconi.
1er Mars : 1200 récepteurs D2Mac 16/9 en France.
12 Mars : La norme D2 Mac est imposé sur Télécom 2A, Canal+ renonce à monter sur ce satellite 7 chaînes dont il est actionnaire (TVSport, Canal J, Canal Jimmy, Ciné Cinéma, Ciné Cinéfil, Paris Première et Planète) Quelques jours plus tard, André Rousselet (Pdt de C+) se montre favorable à un bouquet de chaînes cryptées en Sécam sur le satellite Télécom 2A, s’accompagnant de certaines diffusions en simulcast D2Mac 16/9. André Rousselet parie à terme sur la compression numérique qui suppose l’installation chez l’abonné d’un terminal pour décompresser.
24 mars : Berlusconi renonce au plan de reprise de La Cinq.
31 mars : accord France Télécom/ câble opérateurs (Lyonnaise communication, Communication-Développement, Générale des Eaux) donnant à ces derniers la maitrîse du raccordement chez l’abonné (baisse des tarifs, amélioration du bouquet de programmes).
3 avril : La Cinq mis en liquidation judiciaire.
11 avril : Lancement du satellite ” Télécom 2B”.
12 avril : arrêt définitif de La Cinq qui sera remplacée par Arte, le 28 septembre. Le même mois, le groupe France Télévision est créé, Antenne 2 devient France 2 et FR3 devient France 3.
23 avril : l’Etat préempte le 5ème réseau pour installer ARTE.
Appel d’offres lancé pour les programmes avant ARTE : Candidats potentiels :
1. La Sept
2. TV 1992 (chaîne thématique de formation permanente proposé par Jean François Minne, président de l’agence Cactus Communication)
3. Canal 33 (de l’Union syndicale des producteurs audiovisuels)
4. projet de chaîne d’information en continu ( à l’initiative de TF1, Canal+ et M6)
5. Cinq+ (de l’Association de défense de La Cinq, présidée par jean Claude Bourret avec 1.400.000 membres dont les téléspectateurs seraient les principaux propriétaires).
30 mai : La Sept devient Société d’Edition de programme (pôle français ARTE GIE)et Arte GIE la remplace dans son rôle de diffuseur.
Société Iena Communication, filiale de la Sagem, rachète Radio Classique.
9 juillet : Lancement du satellite “Eutelsat 2F4″.
13 juillet : (câble) loi modifiant celle de 1986 et permettant aux maires :
1. d’instituer une servitude de passage des câbles et équipements dans les parties communes des immeubles collectifs et des lotissements
2. de refuser une autorisation d’antennes collectives pour des raisons d’esthétiques (notamment dans les Zac, opération des restaurations immobilière, secteurs sauvegardés et lotissements). Les antennes collectives (même supérieures à 100 foyers) qui ne distribuent que des chaînes hertziennes terrestres normalement reçues sur le site peuvent être exploitées, sous le régime de la simple déclaration préalable auprès du CSA et du procureur de la République, par toute personne morale. Les organismes HLM (office publics ou privées) peuvent solliciter une autorisation d’exploitation. La consultation des résidents d’immeuble en vue d’un raccordement au réseau câblé urbain est obligatoire avant de décider d’une exploitation autonome du site d’antenne de l’mmeuble.
28 août : fin de service du satellite ” Télécom 1A”.
23 septembre : la RTBF (Radio Télévision Belge de la communauté Francophone) devient membre associé d’Arte.
28 septembre : Lancement d’ARTE sur le réseau hertzien alimenté par le satellite Télécom 2B.
12 Octobre : Lancement du satellite “DFS Kopernikus 3”.
Novembre : Création de BFM.
Décembre : création de l’Anoc (Association des nouveaux opérateurs de réseaux câblés).
7 décembre : France2 remplace Antenne2 et France3 remplace FR3.
15 décembre : Lancement de Canal Horizons sur le satellite Intelsat.
les premières images de CanalSatellite sur le satellite Télécom 2A.

1993
Entrée de la CLT (RTL) dans le capital de Fun Radio.
Dépôt de bilan de RFM. Le CSA autorise le plan de reprise par Manderstam.
Janvier : regroupée avec l’OIRT (ex union des radiodiffuseurs d’Europe de l’Est) l’UER lance la chaîne Euronews. France Télécom Câble reprend l’exploitation de 10 sites, dont ceux en fibres optiques.
Février : La CEE renonce à Mac pour le numérique. Philips reporte la production des récepteurs HD Mac qui devaient être mis sur le marché en 1994.
4 février : la RTBF devient membre associé d’ARTE GEIE.
Mars : Création de Série Club.
12 Mai : Lancement du satellite “Astra 1C”.
août : Fin de missions pour le satellite ” Olympus”.
27 septembre : La Sept devient La Sept-Arte.
Novembre : appel d’offre pour la privatisation de RMC et ses filiale à 51% (Nostalgie et la régie publicitaire GEM). Fin de missions du satellite ” Eutelsat 1F2″.
15 novembre : Le tribunal administratif condamne l’Etat à verser 150 millions de F. aux actionnaires de l’ancienne Cinq.
Décembre : “DirecTv” , grâce au 1er satellite de TV numérique, propose aux Américains 120 chaînes thématiques payantes.

1994
Les surcoûts de la productiion en HD Mac et l’échec commercial du D2Mac (les téléviseurs valent 13.000 à 30.000 F) ont incité diffuseurs et constructeurs à privilégier l’introduction du numérique.
24 janvier : Lancement de Canal Horizons en Côte d’Ivoire. Echec au lancement du satellite “Eutelsat 2F5”.
1 février : Loi Carrignon sur l’audiovisuel : autorise un actionnaire à détenir jusqu’à 49% du capital d’une chaîne privée. Loi instituant un ordre chronologique pour l’exploitation des films :
1. paiement à la consommation et vidéocassette
2. chaînes à options
3. chaînes généralistes.
2 mars : Privatisation de RMC : Prix proposé : 640 millions : offres reçus : Havas (540), NRJ (440), Générale des Eaux (405), VSD (330); Le conseil de la Concurrence a déclaré irrecevable l’offre d’Havas (danger de regroupement des 2 régies IP Groupe et GEM).
30 juin : RMC rachète 75% de Radio Montmartre.
Mai : Création de Multivision.
24 juin : Création de LCI (La Chaîne Infos).
Juillet : Accord Canal+/Bertelsmann pour développer en Europe de nouveaux services de télévision payante.
Octobre : création de l’Apec (Association of Private European Cable Network Opérators).
1er novembre : Lancement de Canal Horizons au Gabon. Lancement du satellite “Astra 1D”.

13 décembre: début de La Cinquième, chaîne de la connaissance et du savoir qui deviendra plus tard France 5.
31 décembre : Arte est diffusée sur le satellite Astra 1D.

1995

Lancement du premier téléviseur à écran plasma.
1er janvier : les chaînes régionales ORB et MDR (Allemandes), membres de l’ARD, rejoignent Arte Deutschland GmbH.
25 janvier : décret Câble fixant le régime des chaînes du câble (notamment le téléachat). Pour les chaînes de cinéma : possibilité de programmer 416 films/an, moins de créneaux horaires de diffusion interdit, possibilité de faire de la publicité pour le cinéma.
Février : Lancement de Canal + Polska. Communication Développement, filiale de la Caisse des Dépôts, cède ses réseaux à France Télécom Câble, Lyonnaise Communication et TDF.
28 mars : Lancement du satellite “Eutelsat 2F6” renommée Hot-Bird 1.
31 mai : RMC rachète les derniers 25% de Radio Montmartre.
6 juillet : Arte et la SSR (Société télévision Suisse Romande) signent un accord de coopération.
ARTE est diffusée sur le satellite Eutelsat 2F1.
1er août : Lancement de Canal Horizons sur le satellite Hot-Bird 1 à 13° Est.
Août : protocole d’Accord Canal+/Bertelsmann/CLT pour une prise de participation de la CLT au capital de la SECA.
12 juillet : Arte et la TVE (Télévision Espagnole) signent un accord de coopération.
19 octobre : Lancement du satellite “Astra 1E”.
Décembre : Europe1 actionnaire principal de RFM (95%).
16 décembre : Lancement du satellite ” Télécom 2C”

Lancement en décembre du nouveau format de disque vidéo numérique, le Digital Versatile Disc (DVD) traduit en français par disque numérique polyvalent.

1996
Fin de service du satellite “Télécom 1C”.
Europe 1 Communication crée un pôle de production et de droits audiovisuels.
janvier : création de l’UTLC (Union des télévisions locales du Câble).
janvier : Rupture des négociations CLT/Canal+ concernant l’entrée de la CLT dans le capital de CanalSatellite.
Février : protocole d’Accord CLT/Murdoch pour créer une société commune de développement de la télévision numérique en Allemagne.
19 février : Création de Muzzik.
Mars : Lancement du bouquet numérique CanalSatellite sur Astra.
annonce de “l’alliance des 4″ (BSkyB/Bertelsmann/Canal+/Havas) pour le développement de la télévision numérique en Europe.
lancement du bouquet ABSat.
fusion des pôles Bertelsmann et CLT.
Lancement du bouquet TPS (en tests) bouquet numérique avec la participation de TF1 (25%), France Télévision (25%), Lyonnaise des eaux (10%), M6 (20%) et la CLT (20%).
discussion du projet de loi prévoyant la fusion ARTE et La Cinquième.
8 avril : Lancement du satellite ” Astra 1F”.
27 avril : Lancement du bouquet numérique Canal+/CanalSatellite.
Juillet : Au Mans, lancement de Cybercâble, 1ere offre commerciale d’accès à Internet sur le câble.
7 août : Lancement du satellite ” Télécom 2D”.
21 novembre : Lancement du satellite “Hot-Bird 2″.
Décembre : 1ers réseaux câblés en numérique jusque chez l’abonné. Fin de mission du satellite ” ESC-1″ renommé Eutelsat 1F1.
16 décembre : Lancement du bouquet numérique TPS sur Hot-Bird.

1997
Canal+ devient l’actionnaire majoritaire de la Compagnie générale de vidéocommunication qui devient NC Numéricâble.
22 février : Création de la chaîne FUN TV sur TPS.
17 juin : Création de “Le Mouv’ “.
juin : Création des radios autoroutiers “107.7 FM”.
2 septembre : Lancement du satellite “Hot-Bird 3”.
Octobre : “Acces” (Association des Chaînes du Câble et du Satellite) créée.
2 décembre : Lancement du satellite ” Astra 1G” .
Fin 97 : 10 réseaux câblés proposent l’accès à Internet.

1998
France Télécom Câble lance modulo-Câble, un abonnement sur mesure, et Câble Wanadoo, accès forfaitaire et permanent à Internet.
Europe1 s’équipe d’un studio numérique et du système Numisys.
27 février : Lancement du satellite “Hot-Bird 4″.
mars : La Sofirad cède RMC à Sud Communication (Sud Radio 52,9% la Dépêche du Midi 27,1% et groupe NRJ 19,9%) pour une estimation de 110 millions de francs.
5 mars : Création de la chaîne M6 Music sur TPS.
avril : lancement de RFO sat sur CanalSatellite puis, sur TPS.
Juillet : NC Numéricâble signe un accord de distribution exclusif avec AOL. NRJ acquis Radio Nostalgie.
26 août : Lancement du satellite ” Astra 2A”.
Septembre : Canal+ ouvre le capital de NC Numéricâble à la Société Exante (37%).
1er septembre : lancement d’un site d’information sur Internet (Europe1).
15 septembre : RFO devient Réseau France Outre-mer.
5 octobre : Lancement du satellite “W2”.
9 octobre : Lancement du satellite “Hot-Bird 5”.
16 décembre : La Sofirad (Société financière de Radiodiffusion créée par Pierre Laval le 11 juillet 1942) est dissoute.

1999
1er janvier : RFO1 devient Télé Martinique, Réunion ou Guadeloupe (selon le site) et RFO2, Tempo.
mars : Lancement du satellite “W3″.
juin : Radio Classique cédée à Desfossés international.
18 juin : Lancement du satellite ” Astra 1G”
15 octobre : TNT laisse place à TCM (Turner Classic Movies).
4 novembre : lancement de la chaîne d’information “I> Télévision”.
Décembre : la commission Européenne accorde 2 année supplémentaire d’exclusivité à France 2 et France 3 sur le bouquet TPS. P.Lescures et les abonnés de CanalSatellite font la “gueule”.
25 et 26 décembre : Les conditions météorologique sont défavorable sur la France, inondations et une violente tempête meurtrière (82 morts en France) dévaste tout sur son passage. TPS n’est pas épargné, une parabole de 4.80m est dépointé est cessent les émissions de TF1, M6 et d’autres chaînes.

2000
Janvier : Fin des émissions de la radio parisienne “95.2”.
Discussion entre Canal+ et TPS pour la reprise de leur chaîne info sur le bouquet TPS en cas de refus, LCI serait mis à la trappe de CanalSatellite. Finalement I>TV sera disponible sur TPS (Canal 14) et LCI restera sur CanalSatellite.
Discussion au sénat sur la liberté de communication.
1er Février : Paris Première enfin sur TPS.
Septembre : TF1 et M6 s’unissent pour un projet commun, TF1 pour TFX et M6 avec W9 tout cela donne TF6.

 

Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

test news

13 septembre 201613 septembre 2016
Testimonials

TG: TESTIMONIAL WIDGET

Share the testimonials & reviews that others are talking about, beautifully with this widget. This will help in adding more value to your site.