C’est le 31 mars 2005 que la TNT démarrait sa diffusion dans les grandes villes, Paris, Marseille, Bordeaux ou encore Lyon…

31 mars 2005, la France découvre un PAF élargi avec ce qu’on appelle la TNT : moyennant un nouveau décodeur, les téléspectateurs ont accès à 7 nouvelles chaînes, sélectionnées par le CSA parmi 80 dossiers déposés par les groupes médias. Ces 7 chaînes, diffusées en qualité numérique, sont reçues dans un premier temps par 35% de la population, d’abord dans les grandes villes, Paris, Marseille, Bordeaux ou encore Lyon.

En plus d’une décennie, les nouvelles chaînes ont réussi à bouleverser les habitudes télé des Français.

Avec le lancement de la TNT, en 2005, inaugurée par Dominique Baudis, alors président du CSA, et la création de nouvelles chaînes, la télévision n’avait pas vécu une telle révolution depuis l’arrivée de la couleur, le 1er octobre 1967. Les diffuseurs avaient vu les choses en grand et la naissance de nouvelles chaînes promettait un eldorado de ressources publicitaires. Retour sur une décennie de hauts… et de bas.

Des paris ambitieux

«La TNT fut un bouleversement dans l’offre et la consommation des programmes, commente Philippe Bailly, président de NPA Conseil*. Les chaînes articulaient leur grille autour de grandes thématiques: l’info, le sport, la musique. Nous sommes passés d’un paysage de chaînes à un paysage de groupes de médias, ce qui permit de créer des stratégies commerciales et des bouquets de chaînes s’adressant à des publics différents.» Vincent Bolloré a été un des premiers à parier sur la TNT: il créa de toutes pièces Direct 8 sans s’appuyer sur un groupe audiovisuel, comme ce fut le cas pour les autres. Nicolas de Tavernost, président du groupe M6, a mis les petits plats dans les grands pour célébrer l’arrivée de W9. Outre des émissions musicales, la programmation a porté sur des séries, principalement américaines, et tenté d’innover avec des divertissements ambitieux. Par exemple avec X-Factor, en 2009. Le télécrochet connut d’ailleurs un tel succès qu’il fut transféré sur M6. Jean-Paul Baudecroux, fondateur du groupe NRJ, a quant à lui misé sur la créativité tous azimuts et l’essor industriel que promettait la TNT: «L’évolution du secteur nous oblige à être plus créatifs, plus réactifs, à développer nos propres marques et programmes», déclara-t-il à l’époque. Un objectif qui a été tenu sur NRJ12 et plus récemment sur Chérie 25. La première a fait le pari de l’innovation en tentant de se démarquer de son image de «chaîne musicale» à travers des divertissements (12 Bagages, Bienvenue chez Cauet, Chéri t’es le meilleur!) ou des magazines (En quête de sens, Crimes ou Tellement vrai).

Crise de croissance

Mais la téléréalité, générateur de fortes audiences, est vite devenue son fonds de commerce (Les Anges de la téléréalité, L’Île des vérités ou Allô Nabilla). Une tendance adoptée par W9 avec des programmes issus de M6 (Cauchemar à l’hôtel, Cauchemar en cuisine), mais surtout Les Ch’tis et Les Marseillais. La TNT n’a toutefois pas fait l’unanimité. Patrick Le Lay, alors président du groupe TF1, et son bras droit, Étienne Mougeotte, martelèrent que la norme du signal de diffusion (MPEG-2) serait rapidement dépassée et qu’il valait mieux passer directement à la norme MPEG-4. «C’était une manoeuvre pour retarder le développement de la TNT», indique Philippe Bailly. Leur but était de rester leader du marché. Mais la TNT fut lancée, et TF1 finit par acquérir au prix fort TMC et NT1 (AB Groupe) pour rattraper son retard. Cependant, la créativité et l’originalité promises – tributaires d’investissements financiers lourds – a fait long feu, les chaînes ne possédant pas la recette miracle pour faire de l’audience.

Rediffusions et anciens formats ont meublé leurs grilles, parfois animées par d’anciennes vedettes des chaînes historiques, comme Benjamin Castaldi sur Gulli ou Julien Courbet sur D8. La naissance de six nouvelles chaînes HD en 2012 ne semble pas encore répondre à l’enrichissement et à la diversité des programmes. «Les chaînes de la TNT font forcément moins de créations que les chaînes historiques pour des raisons économiques, explique Philippe Bailly. Mais elles ont plus que jamais besoin d’affirmer leur identité à travers des programmes originaux. Quand Nicolas de Tavernost affirme qu’on a privilégié la quantité sur la qualité en précisant que 2012 n’était pas le meilleur moment pour lancer six nouvelles chaînes, je trouve ça un peu réducteur!» D8, qui fait figure aujourd’hui de chaîne novatrice face à ses concurrentes directes, en est le meilleur exemple.

Un avenir à écrire

Et l’avenir? Les téléspectateurs, toujours avides de nouveaux écrans dans l’espoir de trouver des programmes novateurs, pertinents et enrichissants, pourraient bien être déçus. Dans un contexte économique difficile, les chaînes ne seront sans doute pas disposées à investir davantage, même si le CSA proposait l’attribution de nouveaux canaux de diffusion. L’innovation sera plutôt technologique avec l’amélioration constante de la qualité du son et de l’image (4K, ultra-HD…) comme le permet la norme MPEG-4, qui sera opérationnelle pour le réseau hertzien terrestre, satellite et les réseaux câblés de la TNT en avril 2016.

*NPA Conseil a publié le 25 mars l’étude 10 Enjeux clés pour 10 ans de TNT.

*SOURCE MEDIAMETRIE

Avant l’arrivée des chaînes de la TNT, TF1 était tout-puissante: avec 31,8 % de part d’audience, elle dominait très largement ses concurrentes, à commencer par France 2, qui affichait 20,5 % . Sa meilleure ennemie, M6, se contentait de 12,5 % tandis que France 3 était alors à 15,2 %. En 2011, alors que l’ensemble des Français reçoivent les 18 chaînes de la TNT, la donne a changé. Les chaînes historiques font toutes face à une baisse significative de leur part d’audience. TF1 reste leader, à seulement 23,7 % alors que M6 tombe à 10,8 % mais double France 3 (9,7 %). Ce scénario se poursuit aujourd’hui: TF1, France 2 et M6 occupent les trois premières marches du podium avec 22,9 %, 14,1 % et 10,1 %. France 3 n’est plus qu’à 9,4 %A-quoi-ressemblait-la-TNT-il-y-a-10-ans

À quoi ressemblaient ces chaînes à leur lancement ? Nous vous replongeons dans les premières minutes de la TNT…

NRJ 12 : pas une goutte de télé-réalité ! Avec ses Anges et ses Hollywood Girls, NRJ12 est sans doute la chaîne de la TNT qui a fait le plus parler d’elle en dix ans. Mais on oublie qu’en 2005, sa grille ne contenait pas une seule minute de télé-réalité !

Le crédo de NRJ12 à son lancement : la musique et les séries. À raison de 18 heures par jour, NRJ12 propose des clips. C’est d’ailleurs son tout premier programme, avec une vidéo de Mylène Farmer. Le reste du temps, la jeune NRJ12 propose des séries américaines de second choix comme Code Lisa ou Susan. Sa première télé-réalité apparaît à la rentrée 2005 : Ma DV et moi, où des adolescents se filment dans leur quotidien. Bien sage…

Direct 8, la chaîne improbable. Des gens qui se rencontrent nus sur une plage, Cyril Hanouna et sa bande, Laurence Ferrari à midi… Difficile en 2015 de se rappeler de D8 à ses débuts. À l’époque, la chaîne s’appelle Direct 8 et appartient au groupe Bolloré, zéro expérience en télé. Sa ligne éditoriale : tout est en direct ! Pour combler entre les programmes, on filme les bureaux de Bolloré sur fond de Moonlight Shadow.

Des poulets géants qui dansent, des lectures de livres la nuit, des émissions composées d’un public de 20 personnes… En 2012, Direct 8 disparaît, aspirée par Canal+ qui promet d’en faire “la nouvelle grande chaîne”.

NT1, Jean-François Derec superstar. Si TF1 n’a pas misé d’emblée sur la TNT, d’autres l’ont fait pour elle. C’est le cas du groupe AB qui a déposé près d’une quinzaine de projets de chaînes pour la télé numérique terrestre ! En 2005, la société accède à deux canaux, qu’elle occupe avec TMC et NT1. Le slogan de cette dernière ? “La nouvelle grande chaîne”, déjà.

Que voyait-on sur NT1 en 2005 ? Beaucoup de mangas des années 1990, des sitcoms (Cas de divorce, Les filles d’à côté…) et des téléfilms américains. Pour ouvrir son antenne le 31 mars 2005, la chaîne mise sur l’humoriste Jean-François Derec. L’année suivante, NT1 fait appel à la call-tv pour remplir sa grille : avec L’appel gagnant, de jolies demoiselles implorent les téléspectateurs d’appeler un numéro surtaxé. En 2010, TF1 rattrape son retard sur la TNT en rachetant TMC et NT1 et en fait deux soeurs jumelles.

W9, M6 bis. Le premier programme de W9, le 31 mars 2005 ? Des clips. Pendant quelques mois, ils composeront l’essentiel de l’antenne, avec des anciennes séries de la Six comme Le caméléon. Destinée aux jeunes, W9 est la première à proposer un classement des ventes de MP3, Le e-classement. Elle s’accorde aussi des soirées spéciales consacrées aux artistes préférés des ados du moment, comme Kyo ou Alicia Keys.

Dès la rentrée 2005, W9 fait l’acquisition des Simpson, série qu’elle diffusera à raison de 30 épisodes par semaine. Elle lance aussi En quête d’action, magazine qu’elle diffuse toujours aujourd’hui, un genre que les autres chaînes vont copier à foison.

Le France 4 de 2005 n’existe plus.Entrée des artistes, Concerts sauvages, Voix sur berges, Auto/Focus… Dix ans après sa création, France 4 n’a rien gardé de ses émissions du début. La ligne éditoriale de la chaîne à son lancement : de nombreux festivals, des concerts, du théâtre et des séries américaines, comme À la maison blanche et Dr. Who.  

De cette époque, seul le docteur britannique a survécu. La saison 8 de Dr. Who sera diffusée dès mercredi sur une France 4 devenue l’an dernier une chaîne essentiellement destinée aux enfants.

BFM, iTélé et Gulli arrivent plus tard. Eux ne fêtent pas encore leurs 10 ans. Le paysage de la TNT s’élargit encore à l’automne 2005 avec Gulli, iTélé (déjà présente sur le câble-satellite), Europe 2 TV et la nouvelle chaîne d’information BFMTV. Quant à 6ter, Numéro 23, HD1 et Chérie 25, leur lancement remonte à 2012.

La TNT fête ses11 ans
Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

test news

13 septembre 201613 septembre 2016
Testimonials

TG: TESTIMONIAL WIDGET

Share the testimonials & reviews that others are talking about, beautifully with this widget. This will help in adding more value to your site.