Au royaume des speakerines, comme dans l’Ile aux enfants, c’était tous les jours le printemps et la vie était belle jusqu’au jour où les directeurs de chaines décidèrent qu’elles n’étaient plus à la mode et qu’on pouvait les remplacer par des espaces publicitaires, beaucoup plus rentables !

Ces charmantes reines de la télévision qui nous tenaient compagnie du matin au soir dans les années 70 et 80 ont marqué nos mémoires avec leur sourire et leur gentillesse. Un petit hommage s’imposait…

La fonction de speakerine ou « coordinatrice des programmes » est officiellement créé en 1949. Choisies pour leur charme et leur aisance, elles présentaient les programmes à venir aux téléspectateurs. Elles devaient aussi faire preuve d’imagination et d’esprit d’à-propos quand il leur fallait prendre l’antenne en direct et meubler les interruptions de l’image et les problèmes techniques. Souvenez-vous de cette petite phrase qui apparaissait sur nos écrans : ” Nous nous excusons de l’interruption momentanée de l’image. Dans quelques instants la suite de notre programme”. La première speakerine, Jacqueline Joubert (la maman d’Antoine de Caunes), avait ainsi dû tenir l’antenne pendant plus d’une heure !
Les premières speakerines étaient systématiquement assises sur une chaise lorsqu’elles intervenaient à la télévision, on ne voyait que leur buste. Elles devaient avoir une sacrée garde-robe et de très grandes boites à bijoux pour changer ainsi de tenues tous les jours ! Je me souviens de tenues et de coiffures plus qu’improbables ! Des trucs hautement kitsch, même pour l’époque : paillettes à gogo, épaulettes surdimensionnées, chignon choucroute et autre bijoux farfelus.

La plupart du temps, les décors étaient neutres sauf pour les fêtes de noël et du nouvel an où on avait droit à de jolis décors scintillants avec des sapins, des boules de noël etc… puis les décors de studio ont laissé la place aux logos des chaines derrière elles en incrustation.
Allez hop, un petit palmarés de toutes les speakerines 70’s-80’s, vous allez voir que ces visages que vous croyiez avoir oubliés vont vous rappeler des tas de souvenirs …

Denise Fabre (depuis 1962).

Elle souhaitait devenir hôtesse de l’air mais débuta à 19 ans comme speakerine à Télé Monte-Carlo puis sur la deuxième chaîne (Antenne 2) de l’ORTF pour aller ensuite sur la première chaîne (TF1) pendant trente ans, jusqu’en 1992. Son naturel, sa gaieté, ses yeux en amande et ses fous rires communicatifs (notamment avec Garcimore)  l’ont rendue très populaire. En 1975, lors de la première émission des Sept d’or, elle reçoit le prix de la meilleure speakerine. Elle a reçu le Sept d’Or de la meilleure présentatrice de télévision en 2001 également. Elle a animé pas mal d’émissions : « Et maintenant jouons… », »Télé-Dimanche », « Au plaisir du samedi »… Partie en 1992 de TF1, elle y revint en 1996 pour présenter “Télévitrines”, une émission de téléachat. En novembre 2008, à 66 ans, elle est devenue adjointe au maire de Nice Christian Estrosi, elle celèbre même des mariages !

Denise Fabre Speakerine

Evelyne Dhéliat (depuis 1969)

Elle a été speakerine de 1969 à 1989 sur TF1. Elle a animé plusieurs émissions : « À la bonne heure », « Le grand prix de l’Eurovision », « La Maison de TF1 », « Ravis de vous voir », C’est bon à savoir. Elle est ensuite devenue présentatrice de la météo et est directrice du service météo de TF1 depuis 1992.

La Speakerine Evelyne Dheliat 19 Novembre 1988 TF1
Evelyne Leclercq (depuis 1975)

Elle a commencé sur FR3 Côté d’Azur puis est arrivé en 1975 sur TF1. Elle a eu le Sept d’or de la  meilleur speakerine en 1986. Elle a co-présenté sur TF1 le jeu “Tournez manège” de 1985 à 1992, aux côtés de Simone Garnier et Fabienne Egal. Elle quitte la télévision en 1993, lorsque l’émission s’arrête. Par ailleurs, elle a sorti plusieurs 45 tours de 1978 à 1988. Elle joue régulièrement dans des pièces de théatre et a animé durant deux étés la tournée “Ici Paris”. Elle est aussi devenue businesswoman spécialisée dans les nouvelles technologies, on peut apercevoir son portrait dans des pubs pour agences matrimoniales.

 

Fabienne Egal (depuis 1976)

Quand “Tournez manège” s’arrête, elle quitte TF1 pour RTL9 où elle anime le jeu “Doublé-Gagnant” avec Thierry Guillaume. Elle est aujourd’hui enseignante à la fac de Dauphine et dans diverses écoles, où elle donne des cours de média-training. Elle fait aussi du coaching en entreprise et anime séminaires et colloques.

 

Carole Varenne (depuis 1980)

Ma préférée, je la trouvais terriblement jolie ! Elle a été speakerine sur TF1 jusqu’en 1992. Elle a animé une émission animalière sur Radio Montmartre de 1996 à 1997. Elle est plusieurs fois grand-mère.
Élisabeth Tordjman (depuis 1981)

Elle débute sa carrière télévisuelle en tant que speakerine sur Antenne 2. En 1986, elle la quitte pour rejoindre La Cinq de Silvio Berlusconi pour coprésenter avec Roger Zabel, « Pentathlon » un jeu télévisé qui a seulement duré quelques mois. Elle redémarre à la télévision après 8 ans d’absence dans une émission de télé-achat. Parallèlement, elle fait des piges à la radio, pour France 3 – Île de France et pour la chaîne Escales. En 2005, elle a ensuite animé les émissions « 2ème chance » et « Dites-moi tout ! » sur Direct 8.

Patrick Simpson-Jones  (depuis 1982)

Premier « speaker » ou « speakerin » pour Antenne 2, il intègre en 1978 l’équipe de Dorothée dans Récré A2 puis le Club Dorothée jusqu’en 1996. Il s’essaya notamment dans la chanson dans le cadre des émissions pour la jeunesse qu’il anima (entre autre San Ku Kaï, Zeltron et Marotte et Charlie).En 1991, il co-présente le jeu « La Ligne de chance » sur La Cinq. Il anime ensuite Télévitrine sur TF1. Il détient maintenant une compagnie de charters et de yachts aux Etats-Unis.

Gilette Aho (depuis 1982)

Originaire d’outre mer, elle officiait sur Antenne 2. Elle a obtenu le 7 d’or de la meilleure speakerine en 1987. Elle est à présent “adulte-relais” dans un lycée de l’Ile de la Réunion.

Claire Avril (depuis 1983)

Speakerine sur TF1, on ne sait pas grand-chose d’elle sinon qu’elle a écrit plusieurs livres dont “Bastide blanche” (1986) et “En chute libre”(1987).


Valérie Maurice (depuis 1985)

Lorsqu’elle était à Rouen, elle payait ses cours de théâtre en étant speakerine pour FR3 Normandie. Arrivée à Paris, elle a continué sur Antenne 2 avec toujours en tête le rêve de devenir comédienne.Après l’animation de « matin bonheur », elle se fixera sur le point-route (1992)


Marie-Ange Nardi (depuis 1987)

Marie-Ange fait des études de psychologie, qu’elle finance avec son job de speakerine sur FR3 Marseille. En 1985, elle passe sur Antenne 2 comme remplaçante d’une speakerine. Elle a obtenu le Sept d’or de la meilleure speakerine en 1988. Au cours de sa carrière, elle a principalement animé des jeux télévisés :  « Jeux sans frontières », « Pyramide », « Qui est qui ? » etc… Elle présenta également sur France 3 l’émission 40° à l’ombre.


Lionel Cassan (depuis 1987)

Il débute à 19 ans sa carrière sur Radio Andorre où il est embauché pour présenter de nombreuses émissions puis sur la radio concurrente Sud Radio, où il restera près de 10 ans. En 1987, il anime à Antenne 2 l’émission quotidienne du matin : “Matin Bonheur”. Après s’être fait remercier par le service public, il a travaillé à partir de 1999 pour la chaîne “Télé Achat”. Il est décédé en 2002, à 46 ans.


Olivier Minne (depuis 1990)

A son arrivée à Paris en 88, sans le sous, il frappe un peu au hasard, après avoir échoué au concours du conservatoire, à la porte d’Antenne 2. Il devient aide administratif et exerce l’épanouissant travail de triage d’archives. Une ancienne speakerine de la chaîne lui fait passer des essais pour les émissions jeunesses car elle le sent télégénique. Il accepte sans trop y croire, pour l’expérience. Finalement, il devient speakerin. Il annonce les programmes de la chaîne de 90 à 93. Il est animateur de Fort Boyard depuis 2003 sur France 2.

 

Vers le milieu des années 80, le rôle des speakerines a été progressivement contesté, elles sont passées de mode. Les directeurs de chaine ne les ont pas reniées mais ils ont préféré les traiter comme des cousines de province, bien élevées certes et qui font partie de la famille mais qu’on ne préfère pas trop montrer dans son salon. Cependant personne n’a eu l’audace de les supprimer tout de suite.
Elles ont aussi découvert qu’elles pouvaient être non seulement des speakerines mais aussi devenir animatrices ou présentatrices, c’est ainsi que certaines d’entre elles se sont vu confier l’animation de petites émissions ou la présentation de la météo.

L’âge d’or des speakerines s’est achevé en 1992 sur TF1 et France 2. Arrivées plus tardivement sur France 3, les speakerines ont continué de présenter les programmes jusqu’en 1993.

Leurs sourires ont aujourd’hui laissé la place aux bandes annonces en voix-off largement moins conviviales et familières et c’est bien dommage. Mais on ne les a pas oubliées et elles ont laissé des traces : à force de détermination, elles ont imposé la gente féminine à la télévision, par delà le rôle dans lequel elles avaient été cantonnées.


Galerie de “vidéos souvenirs”

Speakerine 1981 Elisabeth Tordjman | Archive INA

Dorothée (depuis 1978)

En 1976, Henri Kubnick lui confie la présentation du jeu “Réponses à tout” .Elle utilise d’ailleurs son vrai prénom pour l’occasion : Frédérique. L’expérience ne dura que quelques semaines et ensuite, c’est le début d’une traversée du désert de 8 mois. La chance tourne en 1977, Antenne 2 cherche des speakerines. Dorothée passe les tests avec succès et débute au mois de mars. Elle prend son nouveau rôle à bras le corps. Son sourire, sa réactivité séduisent les français. Elle honore cette mission jusqu’en 1983, malgré ses nombreuses autres activités, prouvant à la profession que le métier de speakerine est une pièce maîtresse dans l’image de marque d’une chaîne. Elle a été animatrice de Récré A2 de 1978 à 1987 puis du Club Dorothée de 1987 à 1997.

Virginia Crespeau (1980)

Se destinant à une carrière de comédienne, elle intègre le Conservatoire régional d’art dramatique de Marseille, mais échoue au concours d’entrée du Conservatoire national supérieur d’art dramatique à Paris. Elle commence sa carrière à la télévision en 1975, en animant l’émission pour enfants « Vacances, vacances » aux côtés de la marionnette Crocosel. Pour l’occasion, elle interprète avec ce dernier les génériques de l’émission. Elle devient ensuite speakerine à partir du 10 juin 1980 sur Antenne 2.  En 1992, elle anime l’émission « Présence protestante » le dimanche matin sur France 2 et réalise des documentaires. Elle se convertit au luthéranisme en 2000, sous l’influence de la productrice de l’émission.

Speakerine 1976 Martine Boge | Archive INA

 

Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

test news

13 septembre 201613 septembre 2016
Testimonials

TG: TESTIMONIAL WIDGET

Share the testimonials & reviews that others are talking about, beautifully with this widget. This will help in adding more value to your site.